Icone HFST miniTest de l’amplificateur  T AMP E 400 THOMANN

Sur le papier, ce petit amplificateur est prometteur pour son prix, 115 Euros…

C’est un class AB, le petit frère du T AMP E 800

TEST AMPLIS T AMP E 400 THOMANN

IMG_8237

Une Beyma CP 12 et une B&C DE 500 est utilisée pour le test avec un rendement supérieur à 100dB/W/m

Le  T AMP E 400 THOMANN ne nous intéresse que pour une chose, s’occuper d’amplifier dans le cadre d’un système à filtrage actif, la section des aigus, idéalement des moteurs de compressions pavillonnés.

 

La particularité du T AMP E 400 THOMANN, c’est la possibilité de régler le gain en entrée, ici, le réglage descends jusqu’à 26 dB (au lieu de 30 et plus souvent 32 dB de gain sur les amplis estampillés HiFi.)

Cliquez pour agrandir l’image et voir le bouton de réglage du gain.

 

Abaisser le niveau du gain interne de l’ampli est la bonne solution pour réduire le souffle de l’amplification, par ce réglage sur le circuit de contre réaction de l’amplificateur.

Un class AB avec un gain réglé à 26dB, c’est être certain d’une amplification sans souffle.

Et comme la chambre de compression a un rendement très élevée (généralement 105 à 110dB à 1 mètre, une fois pavillonné, le moindre souffle dans le circuit de filtrage, de pré-amplification ou d’amplification sera audible…

IMG_8227

Un filtre actif Beringher DCX 2496 est utilisé

IMG_8232

Alimentation sur l’un des 2 canaux

IMG_8238

La petite CP 12 N, ici coupée à 3 000Hz pour le test

IMG_8239

Un atténuateur Visiaton LC 95 permet de protéger la compression lors des démarrages des tests, il sera ensuite supprimé du circuit

IMG_8236

Test du T Amp E400, gain à 26dB, pas de souffle, même l’oreille dans la compression, les gains entrées et sorties sont à zéro sur le DCX, attaqué ici en AES (numérique). lorsque le gain est modifié (32 dB) par une valeur plus élevée, on réduit le volume par les potentiomètres d’entrée, mais le souffle apparaît…

IMG_8242

Comparatif avec un ampli HC en class AB, modification des réglages de gain sur le DCX, on entends le souffle…

IMG_8244

L’intérieur de l’amplificateur T AMP E 400 THOMANN, le ventilo ne sera plus branché, avec seulement 10 watts à fonds, pas de risque de chauffe.

IMG_8245

IMG_8246

IMG_8247

Conclusion, une excellente solution pour vos compressions en milieu domestique… à très bas prix, probablement la meilleure pour ce prix… Reste à voir la fiabilité dans le temps, mais ce petit ampli n’a pas trop de retour selon Thomann.

En HiFi, il ne faut pas se tromper de priorités, l’utilisation d’un amplificateur à faible gain interne est la prioritée sur des compressions, si ensuite c’est un class AB ou un class H, c’est encore mieux !

Rappelons que ces classes d’amplifications AB ou H fonctionnent en class A lorsque la demande en courant de sortie est faible, ce qui sera le cas sur une compression grâce au gain élevé. Un ampli class AB ou H adapte ensuite le mode d’alimentation des blocs amplificateur en fonction de la puissance demandée lorsque la sollicitation est plus forte…

Avec 105 dB de rendement, il est probable de ne jamais quitter la class A car un moteur de compression sollicitera peu l’ampli.

Les experts en DIY d’amplis modifierons leurs amplis pour en réduire le gain, en changeant la valeur des condensateurs du circuit de contre réaction, mais attention, c’est un équilibre général qu’il faut conserver entre ce circuit et les AOP ! Un gain mal adapté aux AOP, peut entraîner la non modulation de l’ampli, c’est donc un calcul général qu’il faut faire, avec les valeurs réelles des composants et des datasheets fiables… L’achat d’un produit fini comme ce petit Thomann est sans doute préférable…

En environnement pro, pour des raisons de fiabilité, on préférera un Ram Audio (class H) de la série S, cette gamme qui propose aussi des gains à 26dB, comme par exemple le S 1500.

Le S 3004 ou S 4004 sont aussi d’excellents candidats car ce sont des 4 canaux (2 canaux pour les compressions, 2 canaux pour les médium / grave.) Ce n’est évidement pas le même prix que ce petit Thomann, comptez entre 1300 et 2800 euros l’ampli…

 

 

Posed by Jean-Marc Siou

Post Navigation