Pour les enceintes, il n’y a pas de rodage à faire, c’est un mythe, c’est inutile.

les Hauts Parleurs d’une enceinte ne sont pas comparables à un moteur.

Pour l’exemple d’un moteur, sa température de fonctionnement normale varie entre 90° et 95°, les tolérances de jeu sont optimisées pour cette température, c’est là ou c’est optimal en terme de perfs et d’usures.

Il s’agit d’ensembles mécaniques complexes en mouvement et sous contraintes de différentes forces.
Si c’est l’hiver et qu’il fait 0°, le moteur est plus dilaté, il est « ouvert » et ses jeu sont plus élevés, il faut qu’il monte vite en température pour retrouver ses tolérances de jeu optimales.

Toutes les voitures à refroidissement pas eau sont équipées d’un calorstat, il est fermé sur les 5 premières minutes du cycle de chauffe pour ne pas laisser l’eau se refroidir dans l’échangeur eau/air (le radiateur vulgairement).

Pour les Hauts Parleurs, en condition d’utilisation « extraordinaire » de haute puissance, en concert ou autre, là ou l’énergie de la bobine dans l’aimant dégage de la chaleur et génère la fameuse « compression thermique », la chaleur, par « sympathie » (par thermoconduction) se transmets par le châssis du HP au spider, sa température monte un peu et il peu en effet s’assouplir, le coefficient mécanique du HP, appelé le Qms peut changer légèrement dans cette situation.

 

Rien d’audible ou de mesurable en dB, même après la virgule, mais la mesure mécanique voit son Qms sensiblement diminuer quand le spider est chaud, Qms redevient normal à la mesure des que la température à froid est retrouvée.

La suspension n’agit que pour très peu sur la raideur mécanique du HP, pas d’influence.

Pour les électroniques, si les composants sont hors tolérances, c’est qu’il s’agit d’une électronique mal conçue, généralement, l’électronique  grille,  fume ou chauffe de façon anormale, dans les autres cas, c’est l’imagination et les sensations qui jouent des tours à l’auditeur.

 

LE RODAGE SELON Floyd E. Toole

Dans certains secteurs de l’industrie audio, on croit que tous les composants, des fils aux composants électroniques en passant par les haut-parleurs, doivent «roder»
On suppose qu’ils ne seront pas performants à leur meilleur…

Les promoteurs nient avec véhémence que ce processus a quelque chose à voir avec l’adaptation, écrivant beaucoup sur les changements de performance qu’ils prétendent être facilement audibles dans plusieurs aspects de la performance de l’appareil.

Il y a quelques années, pour satisfaire une personne de marketing déterminée, le groupe de recherche a effectué un test en utilisant des échantillons d’un haut-parleur qui prétendait bénéficier de «rodage».

Les mesures, avant et après l’effraction recommandée, n’ont montré aucune différence dans la réponse en fréquence, à l’exception d’une très petite variation autour de 30-40 Hz dans la zone où des effets de rodage pouvaient être attendus: compliance du woofer.

Des tests d’écoute attentifs n’ont révélé aucune différence audible.

Rien de tout cela n’a surpris le personnel d’ingénierie, fort heureusement…
Il n’est pas certain que la personne responsable du marketing a été satisfaite par ce résultat…

Cela doit être très rassurant car cela signifie que les performances des haut-parleurs sont stables…. à l’exception de la faible variation de la compliance du woofer causée par l’exercice de la suspension et la détérioration des murs en mousse et de certains matériaux de diaphragme avec sur de très longues années… dus à un mauvais stockage à l’humidité et aux polluants atmosphériques.

Il est fascinant de constater que le «rodage» semble toujours entraîner une amélioration des performances. Pourquoi ?
Est-ce que tous les appareils et matériels mécaniques et électriques acquièrent une aptitude musicale qui manque dans leur état vierge?
Pourquoi n’est-il jamais inversé, s’aggravant à l’usage?

La réalité est que les ingénieurs recherchent et choisissent pour les haut parleur, des matériaux, des composants et des méthodes de construction qui ne changent pas avec le temps, permettant de conserver les qualités d’origine du produit.

 

Le RODAGE SELON NEUMANN

« Le spider et la suspension peuvent changer leur rigidité au fil du temps, mais un bon design / conception devrait résisté à ces changements mineurs.
Même si des effets indésirables d’assouplissement ou de durcissement de suspension important avaient lieu, il est très improbable qu’un haut-parleur fonctionnant correctement, ne voit ces changements altérer la performance globale du haut-parleur de plus de 1 dB (dans les très basse fréquence seulement).
Les changements temporaires mineures sont visibles en raison du réchauffement de la bobine acoustique (compression thermique), mais cela se réinitialise quand il se refroidit. « 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation