REGLES HIFI

HIFI reponse en frequencesUn système HiFi de qualité est un système permettant de reproduire au point d’écoute, le son le moins déformé possible afin de restituer la prise de son originale et son mixage

Article mis à jour le 1 aout 2019

Règles HiFi est un terme un peu stricte, purement théoriques.

Comment alors choisir son matériel ?

J’échangeais sur le sujet avec Franck, il est ingénieur en électronique et professeur en Angleterre et indique :

Je suis ingénieur et j’aime partir des « principes de base », la seule chose qui fait un bon ensemble de composants électronique est la neutralité mesurée entre la sortie du premier composant audio et l’entrée de l’autre.

La neutralité est absolue si la sortie des composants électroniques n’a pas modifié la plage audible en fréquence et en amplitude.

Dans ce cas, ce composant électronique est considéré comme transparent.

La transparence en haute fidélité est le seul but recherché dans ce qui n’est qu’un ensemble de composants électroniques, sources, lecteurs de fichiers analogiques ou numérique, pré-amplificateurs, amplificateurs, Dac, convertisseurs divers ou filtres, enceintes.

Si le résultat est sensiblement différent d’une mesure neutre entre l’entrée et la sortie du composant, il y a deux options possibles :

1- L’amplitude des changements est tellement faible que, malgré leurs défauts sur la plage de fréquences et d’amplitudes audibles, ils sont soit trop petits, soit masqués lors de l’écoute d’un enregistrement musical réel.

2- Si les modifications du signal sont audibles, c’est au goûts de chacun d’aimer ou pas ce qui n’est pas transparent. On peut aimer le son coloré, la distortion, mais dans ce cas, ce n’est plus de la haute fidélité.

On peut donc comprendre au travers de ces propos, que le choix de composants HiFi ne doit se faire qu’aux travers de l’analyse technique fine des éléments qui la compose, de manière froide, en regardant points par points, quel est le niveau de transparence de chaque élément.

C’est ce seul critère qu’il faut contrôler, l’écoute du produit n’est en rien une aide, l’oreille n’étant pas un instrument de mesure, elle ne sait pas distinguer les petits défauts.

Hors, si une chaine HiFi cumule de nombreux petits défauts de transparence, non audibles à l’écoute isolée de chacun des éléments, l’ensemble de ces défauts aura un impact sur la transparence finale.

L’oreille, comparé à un banc d’analyse audio correspond en terme de valeurs, à vouloir mesurer la longueur d’une planche de bois avec un élastique, alors que le mètre ruban est le bon outil !

Le choix des composants se fait par l’étude des valeurs de transparence de celui-ci, en dehors de toute autre notion de prix, de marque ou autre référence.

Les effets fous de la psychoacoustique:

En plus de cela, il y a toutes les « pressions » psychologiques qui peuvent amener quelqu’un à entendre une différence qui n’existe pas vraiment.

Il en existe une multitude qui peuvent influencer sur notre perception, un prix élevé, beaucoup de critiques subjectives positives, les effets d’une marque, le grand nombre de magazines et autres forums où les « tests » subjectifs sont la norme et acceptés en audio.

Le choix ne peut pas se faire sur des critères subjectifs. Pour s’en convaincre, il suffit de poser la question sur le choix d’une paire d’enceinte sur un forum audio, vous aurez autant d’avis que de réponses, toutes différentes, alors que tout les intervenants sont sincères !

Beaucoup refusent encore de comparer les produits sur la base de leurs données techniques… Ils préfèrent aller écouter le produit qu’il veulent acheter, en se déplaçant avec dans la poche leur moyen de mesure, l’élastique et sa précision légendaire !

En effet, comment écouter la faible distortion d’un Dac (0,001%) d’une source ou d’un amplificateur au travers des distorsions des enceintes qui avoisinent vite les 5 à 10%.

Enceintes elles même placées dans une pièce qui génère à elle seule 50 à 80% du son perçu par l’auditeur ?

L’auditeur ne retrouvera jamais le son perçu dans un magasin ou chez lui car le son dépends principalement de l’interaction des enceintes avec la pièce d’écoute.

On ne voit ce type de validation matériel qu’en audio…

Si une personne est gravement affectée par l’effet placebo, elle entend réellement une différence, même lorsqu’il n’y en a pas, sa mesure à l’élastique lui parait fiable, elle est certaine d’avoir perçue le son du Dac dont tout le monde parle, le fameux son de l’amplificateur légendaire…

Dès lors que le produit testé est comparé à un autre, à volume sonore équivalent, caché derrière un rideau et que l’auditeur ne sait plus quel appareil est écouté, l’effet placébo disparait, l’oreille ne perçoit plus de différence, l’oreille n’est pas un instrument de mesure…

Ce test d’écoute aveugle est le premier à faire pour tout passionnés, il permet de comprendre le rôle que joue l’effet placébo, de comprendre la psycoacoustqiue à laquelle nous sommes tous soumis.

Les différences entres équipements electroniques biens conçus sont faibles, très difficilement audibles à l’oreille, qui n’est pas un instrument de mesure.

L’oreille perçoit bien des variations de réponses en fréquence, particulièrement dans sa zone de perception maximale entre 500 et 4kHz.

Si vous entendez une différence nette entre 2 électroniques lors d’une écoute aveugle et qu’à chaque fois que le test est répété et valide, vous constaterez sur la mesure de l’appareil, une variation de plus de 0,2dB sur la réponse en fréquence, les autres distorsions sont généralement sous le seuil du bruit de fond de la pièce ou noyés dans la distortion des enceintes et restent inaudibles.

Le point faible de nos chaines HiFi sont les enceintes, pas tant sur le plan de la distortion si le volume sonore demandé n’est pas supérieure à la puissance de l’enceinte, mais sur les énormes différences qui apparaissent à la mesure sur leurs courbes de réponse en fréquence et leurs courbes de directivité entre la réponse dans et la réponse hors axe.

Les différences audibles de perception d’un système audio dans une même pièce, avec les enceintes placées au même endroit se feront sur le critère de la réponse en fréquence et de la directivité des enceintes.

La réponse en fréquence est modifiable, un égaliseur peut forcer une enceinte à offrir une réponse en fréquence neutre.

La directivité de l’enceinte est un critère qui n’est pas modifiable, alors que ce critère est primordial !

Une attention majeure doit être porté sur ce critère, il ne faut pas faire l’acquisition d’une paire d’enceinte dont la réponse hors axe présente des accidents majeurs, c’est la premiere chose à vérifier sur un système audio, en recherchant les mesures fournies par le constructeur ou par un laboratoire indépendants.

Certaines de ses mesures sont disponibles sur le web, cette page référence les sites internets proposant des mesures sérieuses.

Les forums audio regorgent aussi de compétences, ne demander pas quel est le bon matériel, demandez ou trouver les mesures fiables et comment les interpréter, ainsi, vous pourrez faire le choix des bons composants sans vous tromper et écouter chez vous, de bons composants, neutres et au prix le meilleur.