Niveaux d’entrée analogiques du DCX et atténuateurs ampli

Comprendre le réglage des gains en entrée d’amplificateur

Extrait d’un post de dn92 sur le forum http://vintage-jbl.forumpro.fr

Un problème classique rencontré lors de l’utilisation d’un DCX2496 est le niveau des entrées et des sorties lorsque l’on utilise les entrées analogiques, tout simplement parce que nous avons besoin d’un réglage de volume et que celui-ci va se trouver avant le DCX dans la plupart des cas.

Si on dispose d’un signal sinusoïdal cadré au maximum (0dBFs), on ne doit pas allumer la LED Clip, mais avoir la -2dB allumée.

Ainsi le niveau d’entrée est bien réglé. Se méfier des indications des LEDS du DCX2496 qui n’est pas précise et préférer un moyen de mesure du niveau du signal.

La LED -20dB sur mon exemplaire correspond à 1.5dBu, ce qui correspondrait à -17.5dBFS pour +4dBu, on retrouve quasiment ce que j’ai indiqué dans le post précédent, -18dBFS pour le niveau nominal de +4dBu.

 

Une autre façon de régler le volume, lorsque l’on entre dans le DCX en numérique via l’entrée AES est de régler le volume par l’application dans le cas ou on utilise une source dématérialisée.

Mais ce n’est pas le cas général qui lui consiste à entrer dans le DCX avec la sortie de son pré-ampli Home Cinéma. Et là, avec un potentiomètre de volume au début de sa course pour ne pas déranger les voisins on va être bien en dessous du niveau nominal pour la numérisation.

Lorsque l’on numérise un signal analogique, il faut que celui-ci soit d’un niveau compatible avec la numérisation, c’est à dire le niveau sur lequel le convertisseur analogique numérique interne au DCX a été positionné.

Le niveau de référence en entrée est de +4dBu (1.23Vrms), avec un niveau maximal montant à +22dBu (sur le DCX2496), et le niveau max admissible vers +15/16dBu.

En audio numérique le niveau de référence correspond à 18dB en dessous du niveau max (0dBFS).

Le niveau nominal grand public est de -10dBV soit 0.316Vrms.

Dans le document suivant on a une bonne vue des niveaux rencontrés (nominal, alignement, max) ainsi que la conversion en Vrms qui va nous permettre de faire le calcul de l’atténuation nécessaire:
https://www.iz3mez.it/wp-content/library/appunti/World%20Audio%20level%20Reference.pdf

Ou encore cette page où se trouvent des explications et un calculateur en ligne: http://www.sengpielaudio.com/calculator-db-volt.htm

Le niveau grand public -10dBV est à -7.78dBu, 4dBu se trouve donc à 1.78dBV
reglage des gains ampli HC
Source: http://www.sengpielaudio.com/calculator-db-volt.htm

D’où vient le dBu et pourquoi +4dBu: http://sizes.com/units/volume_unit.htm   et   http://www.aes.org/aeshc/pdf/mcknight_qa-on-the-svi-6.pdf

Pour comprendre pourquoi on utilise un niveau nominal différent du maximum se reporter à cette note de Rane: http://www.rane.com/pdf/ranenotes/No_Such_Thing_as_Peak_Volts_dBu.pdf

ou encore

http://mapage.noos.fr/labroue/NiveauNominal.html

On peut ne pas numériser avec les signaux analogiques calés correctement par rapport au niveau nominal, après tout on dispose d’un convertisseur analogique-numérique de 24bits, c’est vrai mais cela a ses limites. Tout d’abord le niveau de bruit des étages analogiques (y compris celui apporté par l’alimentation et ensuite les performances réelles du convertisseur).

Le DCX2496 présente de bonnes performances (voir la vidéo sur le blog de jipihorn), même si certains font mieux. Il faut donc optimiser la plage de variation du potentiomètre de volume par rapport à la numérisation.

Plusieurs problèmes se posent lors de l’utilisation d’un DCX:
– Utilisation d’équipements grand public en amont de celui-ci (niveau nominal -10dBV, niveau max 2Vrms en asymétrique, 4Vrms en symétrique).
– Réglage de volume à faire avant le DCX, qui va amener à présenter un signal trop faible en entrée (accentué si niveaux grand public).
– Niveaux de sortie trop élevés pour les amplis si on cadre le niveau du signal d’entrée à l’aide des LEDs présentes en face avant pour obtenir une bonne numérisation.

Pour que la plage de niveau optimum soit atteinte à l’entrée du DCX il faut un signal relativement fort, que l’on ne va pas amplifier à fond avec les amplis car sinon cela fonctionnerait toujours à 120dBSPL.

 Par contre si on rentre un signal trop faible la numérisation ne se fait pas dans des conditions optimales (d’où probablement la réputation de coloration du DCX).

Pourquoi il faut rentrer dans un DCX2496 avec un niveau de type pro (+4dBu) ?

Le DCX permet d’ajouter un gain sur chaque entrée, ce qui permet d’augmenter le niveau du signal qui va être filtré et en sortie avoir un signal nominal de +4dBu.

Dans cette configuration, le seul gain que l’on en tirera sera sur les étages de sortie qui travailleront de façon plus optimale. Mais sur l’entrée cela ne changera rien.

Néanmoins le gain sur l’entrée fait bien sa fonction.

Dans la figure suivante, en rouge un signal de -10dBV, amplifié de 12dB pour se retrouver à +4dBu (courbe bleue), la courbe verte correspondant à la sortie à 0dBu de mon système de mesure Clio (mesurée à -0.08dBu) en sortie du DCX2496 mesurée à -0.23dBu.
reglage des gains ampli HC

L’étage d’entrée d’un DCX réalise une atténuation de -11.89dB qui garantit que même un signal de +22dBu ne saturera pas le convertisseur analogique numérique (AK5393, max 3.46Vrms en entrée).

L’ajout de gain (le premier paramètre qui apparaît lorsque l’on appuie sur la touche de sélection de l’entrée) va se faire en numérique et donc c’est déjà trop tard, le bruit de la chaîne analogique et de quantification se trouvera amplifié aussi.

Dans un DCX le niveau de bruit est de -90dBu, en entrant avec un niveau de -10dBV on aura un rapport signal à bruit max de 82dB, alors qu’en entrant avec un signal à +4dBu le rapport signal à bruit sera de 94dB, soit 12dB de plus.

 

Icone HFST miniNote complémentaire de HFST.

La seule solution correcte à utiliser est de réduire le gain après le DCX, à l’entrée de l’amplificateur.

Les amplificateurs non équipés de réglage de gain en entrée ne peuvent pas être utilisés car le gain d’un amplificateur dit HiFi est trop élevé et génère un souffle intolérable.

Le fait de rajouter un circuit résistif en sortie d’amplificateur, avant la compression ou le haut parleur ne réduit le niveau entre voies, mais pas le souffle…

Le réglage sur un amplificateur de gain doit être d’environ 26 dB ou moins si disponible, (exemple par le choix d’un RAM Audio ou autre amplificateur professionnel sérieux). Attention de ne pas confondre le réglage du gain d’un amplificateur avec le réglage de l’atténuation (souvent 2 potentiomètres en façade avant) Voir l’article sur les amplificateurs.

L’autre solution consiste à trouver les valeurs résistives sur le schéma de l’amplificateur choisi, afin de descendre le gain en entrée à 26dB ou moins.

 

 

2 Thoughts on “reglage des gains ampli HC

  1. Pingback: AMPLIFICATEUR HIFI - HOME CINEMA, onkio, yamaha, denon, marantz

  2. Pingback: selection-electroniques-hifi-HC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation