LES LIMITES DE L’EGALISATION PAR CONVOLUTION

Egaliser un mode fréquenceil fort est possible par égalisation, soit par un égaliseur paramétrique, soit par convolution, mais le système à ses limites.

Le soucis principal concerne la zone des 30 – 70Hz qui, sur toute les mesures dans les petites pièces à vivre,  présente un gros pic de +10 +25dB.

 

On peut penser, après plusieurs essais qu’il ne faut pas tenter de trop masquer ces modes fort,  -4 ou -5dB d’EQ pourrait être la limite maxi inaudible au traitement et qu’au delà, l’EQ offre un résultat plus mauvais que le pic lui même.

A l’écoute on trouve qu’il y a un effet « bouchon », si le masquage de l’EQ est au dela de -5dB, sans doute parce que la fréquence ainsi traitée, donc artificiellement diminuée du champ direct reste identifiable à l’écoute, même si le micro indique une courbe convenable, l’effet très gênant.

THXRD nous explique ici pourquoi : http://www.homecinema-fr.com/forum/installations-homecinema-dediees/la-nouvelle-salle-de-thxrd-la-4e-du-nom-t30079828-1200.html

Que tirer de cette conclusion ?

Si la bosse est base en fréquence, sous et jusque 45Hz, mieux vaut ne pas trop y toucher.
A 35 – 40Hz, ça « gonfle » l’infra grave et c’est plutôt positif

En concert, le bas grave est boosté d’environ 10dB, ce type de courbe est donc assez proche d’un réglage concert (courbe concert = +10 à +12 dB vers les 40Hz)

Pour un réglage plus « HiFi » et afin de réduire l’effet de masque de cette bosse sur le reste du grave pour une écoute plus analytique, on peut réduire cette bosse, mais de seulement -5 dB, sans que cela ne soit gênant… au delà de -5dB d’une réduction de ce pic, l’effet de l’EQ devient très audible et déstabilisant par le déséquilibre du son qui ne provient plus des enceintes, mais uniquement par le gain de la pièce.

Définir la position du pic, le GMEP, le gain maxi en PIC
Si la bosse est à 50 Hz ou pire, 60 ou 90 Hz… et si elle est à +10 ou +20dB, ce n’est pas égalisable et il faut fuir la zone d’écoute en question et en trouver une autre pour définir le nouveau spot d’écoute, quitte à tout inverser dans la pièce et même à se rapprocher du mur arrière (souvent le room gain monte encore et la fréquence descend).

Ou alors, ne pas reproduire le reste du bas grave pour garder un équilibre général, bien moins désagréable qu’un mode violant à 60Hz qui rends les choses très désagréable, en ne conservant qu’une écoute analytique en faisant abstraction des fréquences se trouvant sous le mode afin de conserver une chute non accidentée de la réponse dans le grave.

Trouver la zone ou ce pic fréquentiel est bas et y placer le point d’écoute est donc vital :

– Si le pic naturel dans la zone d’écoute est bas (sous le 40Hz), on s’abrite des défauts du pic sur les enregistrement ne contenant pas trop d’infra…

– Si le pic naturel dans la zone d’écoute est bas, on croise moins souvent ces fréquences…

– Si le pic naturel dans la zone d’écoute est bas, on retrouve de l’infra avec un système qui n’en comporte pas forcément et au lieu de subir les effet néfastes du pic, on en tire profit et ç ac’est génial !!!

Pour trouver le bonne position d’écoute avec ce pic bas, il faut faire une cartographie de pièce dans les zones envisageables pour définir le point d’écoute, en respectant ensuite la distance de la zone critique, il faut donc aussi pouvoir avancer les enceintes pour conserver la distance critique d’écoute (ce qui fait aussi changer la fréquence du pic de grave…)

Le « jeu » serait donc pour avoir un beau grave, dans un premier temps de trouver la zone idéal du point d’écoute, non pas ou le pic de grave est le moins fort, mais l’endroit ou sa fréquence est la plus basse.
S’adapter de la sorte au problème de ce fort pic fréquentiel sera, selon mes essais dans un salon, plus simple et l’EQ y sera moins forte pour retrouver un superbe grave avec de belles plongées dans l’infra lorsque la bande passante l’offre.

 

Un petit rappel des rudiments de la zone d’écoute sur le site de JPL : http://www.lafontaudio.com/criteres.htm

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation