Entre le Bas Rendement et le Haut Rendement, il n’y a pas au final de différence.


La seule différence, c’est que ce n’est pas avec les mêmes puissances d’amplification.
Le HR sert quand on veut un SPL fort et pire encore un SPL fort à longue distance.

Le HR pemet uniquement de diminuer la quantité de HP et de réduire le nombre et la puissance des amplis, idéale donc en sonorisation, pour des salles d’un certain volume, dans l’absolue, dans un salon, ça ne sert à rien, sauf si le salon est grand, que l’on écoute loin et très fort.

D’ailleurs la frontière entre HR et BR est ou ? Qui à défini ces catégories ?

Si on définissait le HR comme étant HR au dessus de 95dB, c’est à peu près là que ça commence dans nos mémoires collectives, cette théorie ne tiens pas.
Ca ne colle pas car le HR n’est possible que dans des fréquences supérieures à 100Hz, sur des systèmes à pavillon géants.

Qui à déja vu plus de 95dB sous les 30Hz ? Même un Mac Cauley 6164 n’y arrive pas en pavillon géant, c’est le seul qui s’en approche… grâce à des T&S complètement spécifiques…

Le problème c’est que HR et basses fréquences ne sont pas compatibles, pour faire du HR, il faut un spider assez souple, beaucoup de force électrique, une membrane légère, tout le contraire des critères permettant à un HP… de faire du grave…
Suivant cette théorie, HR ou BR n’existent pas car l’idée des 95dB du bas jusqu’en haut du spectre n’existent pas non plus, car dans l’infra, sous les 25Hz sur déjà un gros SUB, on est content avec 88dB, très loin des notions du HR.

C’est pour cette seule raison que l’on se retrouve avec 1000 Watts pour couvrir de 20 à 50Hz et 1 watts de 1kHz à 20kHz… à SPL égal…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation