Tout d’abord, l’optimisation par égalisation du GMEP ne doit être faite qu’après avoir abordé les sujets les plus importants de votre système, le placement de vos enceintes, la taille du triangle

définissant la position de l’auditeur, ces critères sont FONDAMENTAUX et dépendent de la qualité acoustique de la pièce d’écoute et de son TR (Temps de Reverberation, en gros, quand vous tapez dans les mains, est-ce que ça résonne ?

Si la pièce ne résonne pad de trop, le TR (ou RT60) est peut être admissible pour une écoute qualitative, sans cela, autant le dire clairement, changez de pièce ou traitez acoustiquement, ou au pire des cas, vous serez limité à une écoute de grande proximité (1 mètre) afin d’entendre vos enceintes et pas les reverberations nocives de votre pièce avec l’obligation de déplacer tout cela au milieu de la pièce pour vous éloigner le plus possible des murs .

2 tutos de base pour vérifier cela :

Le placement des enceintes et le choix de la zone d’écoute
L’acosutique en HiFi

Ce volet ci concerne donc ce qui se passe au point d’écoute, dans le grave.
Parfois et avec un GMEP trop haut, le pic de résonance est tellement fort qu’il massacre l’ensemble de l’écoute…

La définition de la HiFi, c’est une réponse en fréquence théoriquement plate… alors qu’avec les échos et autres résonances de pièces, on a des pics à 15 ou parfois plus de 20dB !!!

Le son HiFi qui sort des enceintes n’est donc qu’une douce utopie… arrivée au point d’écoute, la réponse en fréquence n’est plus qu’un carnage, particulièrement sous les 100 Hz ou les résonances sont très marquées et qu’en plus, les solutions acoustiques sont limitées dans les basses fréquences car les longueurs d’ondes sont élevées (on défini la longueur d’une onde de fréquence en divisant la vitesse du son par la fréquence, par exemple, une onde à 80Hz fait… 4,3 mètres… vous n’allez pas placer 4 mètres d’amortissant aux murs pour amortir cette grande longueur d’onde…)

Il faut donc trouver ce pic de fréquence, savoir ou il est positionné sur la courbe de réponse en fréquence, puis tenter de la diminuer.

Pour cela il y a plusieurs moyens :

1- La diminution de l »excitation du pic dominant en éloignant les enceintes et la zone d’écoute du mur (écoute proches des enceintes en milieu de pièce).
2- L’égalisation par un DSP type mini DSP ou un egaliseur paramétrique (très simple d’emploi), minimum 31 bandes pour aller chercher avec précision la position exacte GMEP sur la réponse en fréquence du système.
3- L’excitation d’un autre pic de résonance (mode fréquentiel) pour en diminuer le premier par l’ajout d’un sub judicieusement placé.
4- Traitement acoustique massif (dans les coins et derrière les enceintes et / ou au plafond si possible (absorption)

Avant toutes choses, il faut donc déterminer le GMEP :
– A quelle fréquence se trouve t’il ?
– A combien de dB se situe t’il au dessus du reste de la courbe de réponse ?

Alons-y !

Nous allons donc remplir ce graph qui reprends les fréquences pour x (Abscisse) et les dB pour y (ordonnée)

 

 

 

 

La feuille Excel est dispo au téléchargement ici :

Pour ceux qui n’ont pas de micro de mesure, voici un modeste TUTO pour un protocole simple à base du générateur de fréquence ARTA (à moins que quelqu’un en trouve un encore plus simple sur le net) et d’un sonomètre à moins de 30 euros, ou une appli sur smartphone pour des mesures basiques simples.

La voie royale c’est de s’équiper en faisant l’achat d’un micro USB et de le brancher sur un PC portable et d’installer un soft comme ARTA ou REW, par exemple celui-ci :
https://www.audiophonics.fr/fr/micros-d … -8269.html (celui-ci est un bon choix car il est livré avec son calibrage…)

L’utilisation de la méthode de JL OHL est bonne, c’est le méthode MMM (Moving Mic Measurement ) http://www.ohl.to/audio/downloads/MMM-moving-mic-measurement.pdf
Bientôt une version en français…

Si c’est trop cher et que cette voie n’est pas la votre, il y a une solution plus « bricolo », qui consiste à investir dans un sonomètre premier prix, ça coute environ 30 euros et ça sert tout au long d’un parcours audiophile,
Cela se trouve par exemple sur amazon, un modèle vers le 30 euros convient.

Moins cher encore et aussi moins précis; vous trouverez sur les stores des smartphones, des applications « sonometres » basiques, j’ai par exemple sur mon iPhone, SPLnFFT, c’est moins précis qu’un sonometre, mais compte tenu de la taille du pic fréquentiel que nous cherchons à positionner, ça suffira pour une ébauche de correction !

Le but est de définir dans la pièce, au point d’écoute, la courbe de réponse entre 30 à 100Hz et d’y trouver le PIC fréquentiel fort, le fameux GMEP, et d’en déterminer sa position en fréquence et en intensité, est-il à 40Hz avec + 10dB ?
ou 80Hz avec +25dB ? (Catastrophe courante dans une pièce à vivre normale).

Ensuite, il faudra, à l’aide d’un égaliseur, calmer les ardeurs de ce pic fréquentiel en réduisant sur la réponse en fréquence des enceintes, le niveau en dB du pic se trouvant au point d’écoute.

Plusieurs pics seront visibles mais il y en aura un bien gros, c’est de lui dont il faut impérativement s’occuper.
Il sera ensuite possible d’affiner les autres trous et bosses en ne s’attaquant qu’aux pics et trous principaux.

Pour commencer, nous avons besoin de générer les fréquences à mesurer au point d’écoute, pour cela il faut un générateur de fréquences.
Cela se trouve sur le net pour moins de 200 euros, mais comme vous avez une chaine HiFi et sans doute un PC portable à proximité, on va s’en servir !

METHODE 1 : si vous avez une connexion internet et un PC, vous pouvez utiliser un générateur de fréquence en ligne en suivant ces liens :

Lien 1 : choisissez les fréquences… l’idéal pour cette méthode simplissime : http://onlinetonegenerator.com/subwoofer.html

Lien 2 : http://www.szynalski.com/tone-generator/

METHODE 2 : Si vous n’avez pas de connexion internet, cela peut etre l’occasion de commencer à se familiariser avec ARTA :

Il faut simplement installer Arta sur un PC puis brancher la sortie de la carte son sur l’entrée analogique de l’amplificateur…
On trouve un générateur de fréquence dans ARTA, en téléchargement ici :

On trouve la fonction générateur de fréquence dans ARTA ici :

 

 

 

 

 

1- Configurer les paramètres et réglages d’Arta comme ceci.
2- Choisissez la fréquence à générer
3- Appuyez sur le triangle bleu pour démarrer la fréquence selectionnée

Si la fonction générateur ne fonctionne pas ou si vous avez des messages d’alertes indiquant qu’il y a un problème de driver, regardez dans le menu « setup », la configuration du driver et son choix dans « Audio Device Setup »

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de tester si tout fonctionne, selectionnez par exemple une fréquence de 1000Hz, réglez le volume sur 30% du niveau maxi… et lancez les fréquences pour tests.

Ensuite, on règle le volume à l’ampli du niveau d’écoute de la mesure avec une fréquence à, par exemple 60Hz, on règle le volume pour avoir environ 75 ou 80dB au point d’écoute sur le sonomètre à cette fréquence.

Puis, on démarre la mesure et on génère, fréquences par fréquences par tranche de 10Hz, l’idéal c’est d’être à 2 :
Une personne avec le sonomètre à mesurer, une autre sur le PC à générer les fréquences et à noter sur le tableau les points constituant la courbe de réponse.
On commence par le 20Hz puis on monte jusque 130Hz…

A chaque fréquences, on mesure précisément au point d’écoute en regardant sur le sonomètre le niveau moyen en faisant tourner le sonomètre à l’emplacement de la tête de l’auditeur, donc sur un cube de 30X30cm.
Si la valeur affichée sur le sonomètre varie entre 70 et 74dB, on note sur l’échelle des dB, 72 dB, on moyenne donc la mesure sur un cube de 30X30cm…

Et là, enfin, vous découvrirez votre GMEP, sa fréquence et son gain.
Plus la position du pic est élevée, moins c’est bon.
L’idéal c’est lorsque l’on a le GMEP le plus bas possible, moins de 45 Hz est un excellent score, car assez facile à corriger avec un égaliseur.

Si vous avez + 20dB avec un GMEP à 80Hz, ce n’est pas terrible….
Dans ce cas, la technique peut consister à trouver une meilleure zone d’écoute :

– Générez du 80Hz (générez à la fréquence du GMEP) et baladez-vous dans la pièce sur la zone d’écoute.
– Relancer un cycle de mesure autour du GMEP (pas la peine de redémarrer à 20Hz, vous savez déjà que votre GMEP sera entre 60 et 80Hz…)

Ensuite, il faut égaliser, avec un égaliseur, topic à venir…

 

 

Voici les effets du Room Gain et de son Gain Maxi En Pic à 40Hz (GMEP) sur une courbe de réponse comparative entre une mesure au point d’écoute (16 points de mesures sur une sphère de 30cm) et une mesure fenêtré en champ proche de chacune des 2 voies avec leurs filtrages respectifs en actif (IIR L/R pour le 10″ en bleu, pente à 48dB et L/R 24dB pour la Radian (plus chute naturelle du moteur)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On voit ici les effets du Room Gain au point d’écoute, qui amplifie les basses fréquences, avec un Gain Maxi En Pic à 40Hz (GMEP), la décroissance augmente dans le médium et l’aigu par l’atténuation du Room Gain.

On constate que ce dont parlait JIM fonctionne au point d’écoute, les hautes fréquences sont correctement reproduites au point d’écoute par REW et son moyenage 12 passes, un peu comme une MMM.

 

Les phénomènes de RT, de Room Gain et psychoacoustique dont parle JL OHL, qui pose d’énormes problèmes à ce type de mesure se voient ici, la courbe verte est la courbe de référence (mesuré après EQ) et la rouge celle dont la décroissance à été réglée à l’écoute.

 

10

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation