Pour le fenêtrage, cela dépends du risque de premiere réflexion visible sur la réponse impulsionnelle. Il faut bien regarder en tenant compte de l’environnement proche du micro et du sol / murs, 1ms = 34cm, donc ça se passe souvent entre 4 et 8ms… En plus, cela, il faut tenir compte des longueurs d’ondes des basses fréquences, ça rebondi donc on prends la pièce, cela dépends de la taille de la pièce, mais sous les 1kHz, le fenêtrage lisse la réponse, ça donne une tendance…

cf outil de Vituix. La fenêtre temporelle sans reflexions est trop limitée en condition normale dans le temps pour analyser des fréquences basses et encore moins avec de la précision.
3,59ms comme dans l’exemple ci-dessus, Vituix indique une précision à 1/3o à 835Hz. C’est très limité.
F=1/T=1/3,59m= 278,55 Hz
x3, on retrouve les 835 Hz
Sur la magnitude, on retrouve d’ailleurs le départ de la référence dont le lissage commence au 1/1 Oct. dans REW, en mettant à zéro Left Window et en fenêtrant comme dans l’exemple de JIM à 3,59ms.
La partie en pointillé (à droite du trait rouge) est hors fenêtrage, considéré comme une valeur inexploitable

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation