Pour les peintures, il y aurait 3 possibilités par ordre de difficultés de mise en oeuvres :

1 – Les peintures à eau mono composant
2- Les peintures polyuréthane mono ou bi-composants
3- Les peintures auto à eau, finition au verni polyuréthane
Mais aussi – L’OPTION DU COVERING vinyl

1 – Les peintures à eau mono composant
A poser au rouleau ou au pistolet.

Pour les enceintes on peut utiliser une peinture à l’eau comme celle qui sert à peindre le BA13 (placoplatre) et que l’on trouve dans les magasins de bricolage.
En gros, plus le prix est élevé, plus la peinture est chargée en pigments.

Les meilleures peintures à eau, pour notre application sur les enceintes, comme la Warnex contiennent une charge spécifique à la base pour lui donner un effet de texture.

Il existe des peintures aqueuses de sol dont la composition est proche de la Warnex, mais je ne pourrais pas vous citer de marque, à compléter si quelqu’un peut me renseigner.

Préparation avant peinture, mastic à bois ou mastic polyester bi-composant (voir plus bas la mise en œuvre)

Pose au rouleau ou au pistolet, diluée à 20% de rajout d’eau en première passe, sans autre préparation sur le bois.
La peinture est ponçable sous 24H.
Passe 2 non diluée si rouleau, dilution à prévoir en fonction de la viscosité et au pistolet (faire des essais avant)
Finition satiné ou mate, mise en œuvre simple pour un niveau de finition basique, mais quand même sympa en blanc.

La base peut être teintée, même en fluo à l’aide de pigments en poudre ou de colorants liquides.

2- Les peintures polyuréthane mono ou bi-composants

Avant peinture, il faut faire une préparation spécifique du bois, ce sera la même préparation sur tous les types de bois, je propose de faire cette préparation à base de résine polyester.

La résine polyester est plus simple à mettre en œuvre que sa cousine la résine époxy.
https://www.amazon.fr/Soloplast-127952-standard-recouvrement-consolidation/dp/B00GTXKLGA/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1516493601&sr=8-1&keywords=r%C3%A9sine+polyester

Elle diffère par sa compostions chimique, elle sent mauvais mais elle est en fait moins toxique que le produits époxydes plus vicieux. Elle est aussi moins chère et plus simple à mettre en œuvre.
Sa polymérisation est rapide après ajout du MEC, qui est un catalyseur (le durcisseur est lui déjà intégré dans la résine, les résines sont en fait des tri composants).

Le MEC doit être bien mélangé, avec un taux variant entre 3 et 5% en fonction du choix de la DVP (Durée de Vie en Pot), soit la vitesse de polymérisation choisie.

Les résines polyesters ou Epoxydes peuvent être chargées de différents produits.
Pour nous, une charge de type poussières de bois woodfill : https://www.boutique-resine-epoxy.fr/charge-filler-mastic-epoxy/133-wood-fill-250.html sera la bonne.

D’autres charges existent et son utilisables, comme le microballon (microbille de verre creuse).

Avec la résine ainsi chargée, on peut combler de gros défauts car la résine offre des épaisseurs importantes en 1 passe.
L’épaisseur variera en fonction de la charge, de 2 à 4 mm en 1 passe !
La bonne charge sera de 1 pour 1 en volume.
Le polyester est malléable au ponçage, surtout avec une charge woolfill, elle sera seulement 20% plus dense que le bois dans lequel elle va pénétrer à environ 80%.

En cas de défaut important (extension de caisse, chocs, changement de position de HP ou d’évent), il est possible de charger plus la résine au Wollfill pour obtenir un produit dont la viscosité serait similaire à de la purée bien épaisse, dans ce cas, pose à la spatule.

2 caisses peuvent même être liées par stratification, en effectuant la pose d’une ou plusieurs couches de fibre de verre de type rowing / mate de verre, dans ce cas, il faut mieux faire une défonce de 2 mm pour l’empreinte de la zone à stratifier pour ne pas avoir de sur épaisseurs à l’étape suivante de surfaçage.

Après séchage de la résine, je propose à ce niveau de ne pas la poncer la résine et de passer immédiatement à la phase de masticages pour un gain de temps et une parfaite accroche pure Polyester sur polyester.

Le mastique sera un produit polyester bi composant, il faut utiliser pour une question de rapport qualité / prix des mastics professionnels de carrosserie que l’on trouve chez les préparateur / mélangeur de peinture, comme AD distribution pour les établissements équipés d’une mixeuse / mélangeuse.

La DVP (Durée de Vie en Pot) du mastique polyester est faible, comptez 5 minutes par passes, ne préparer que de faibles quantités.
On utilise un décapeur thermique pour accélérer la polymérisation après pose pour accéder à l’étape de ponçage si on est pressé.
Ainsi, on va mastiquer toutes les zones présentant des défauts.
Une fois terminé, soit on envoie pour ponçage et finition chez un carrossier pro (ce que je conseille compte tenu du matériel nécessaire à mettre en œuvre), soit on bricole bien et on peut essayer les choses suivantes :

Acheter une polisseuse puissante (rotation entre 800 et 1800 TPM) et des jeux de plateaux souples de ponçage à velcro. https://www.amazon.fr/Polisseuse-Lustreuse-Variateur-D%C3%A9marrage-Progressif/dp/B008LCZDWE/ref=sr_1_9?ie=UTF8&qid=1516490259&sr=8-9&keywords=polisseuse+lustreuse

Personnellement, je fabrique mes plateaux DIY à base d’un plateau de ponçage basique 180mm caoutchouc sur lequel je colle à la colle néoprène de la mousse PU de 60mm (type martelât mousse comme dans les sièges de voiture).
Colle néo aérosol
https://www.amazon.fr/Bostik-025220-n%C3%A9opr%C3%A8ne-multi-usage-a%C3%A9rosol/dp/B008GTA4PI/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1516490400&sr=8-1&keywords=colle+neoprene+en+bombe
Plateau
https://www.amazon.fr/Bosch-2608601209-Plateau-pon%C3%83%C2%A7age-180/dp/B008HRF5A8/ref=sr_1_2?s=hi&ie=UTF8&qid=1516490431&sr=1-2&keywords=plateau+de+poncage+180+mm
Mousse
https://www.amazon.fr/Insula-sana-mousse-froid-d%C3%A9coupe-oeko-tex/dp/B0130YPGDI/ref=sr_1_17?s=hi&ie=UTF8&qid=1516490468&sr=1-17&keywords=matelas+mousse+polyur%C3%A9thane

J’usine la mousse à la râpe surform (ou avec une râpe à bois plate)
[url]https://www.amazon.fr/Stanley-21-103-Rabot-Surform/dp/B0001IWCU2/ref=sr_1_sc_1?s=hi&ie=UTF8&qid=1516490507&sr=1-1-spell&keywords=surforme
[/url]

Une fois cela, je colle un tissu en jean pour protéger le plateau en mousse, ce plateau sert de base de collage pour y coller les feuilles de papier de verre.
La durée de vie d’un papier de verre est d’environ 3 minutes, au-delà sa vitesse de coupe est nulle, il faut donc pouvoir le remplacer à la volée.

Le plateau à ammortisseur mousse a pour effet de travailler l’état de surface sans modifier la forme de la base à poncer.

Sur le pads on utilise une colle néoprène aérosol contact, on découpe au ciseaux le papier ainsi collé de façon approximative et on ponce.
Au bout de 3 minutes, la feuille n’a pas eu le temps d’adhérer (pas le temps), on l’arrache facilement de la protection en jean auquel elle adhérait par sympathie sous l’effet de la chaleur et de la colle encore gluante…
Très rapide et économique car ça permet l’emploi de feuille professionnelle basiques, 3 fois moins cher que des feuilles de plateaux de type 3M…
Et utilisable à la volée sous l’eau…

On mastique à nouveau si besoin.
https://www.amazon.fr/Facom-006052-Mastic-Polyester-Standard/dp/B00BIGS7AU/ref=pd_sbs_60_4?_encoding=UTF8&psc=1&refRID=8PEN1KZX65BMNFC1K2F1

Le ponçage, la descente :
On commence par l’ébauche, soit au 80 grains à sec.
Une fois l’état satisfaisant, on va lisser les traces du 80 grains par une « descente à l’eau » pour aller chercher la finition lisse, la descente à l’eau est une opération rapide d’environ 10 minutes.

Au pads, on passe au 180 grains à eau, puis 400, c’est très rapide, sur une grosse caisse, 3 minutes par feuille, soit 1 feuille.

L’état de surface du 400g est le bon pour passer à la mise en peinture :

Mise en peinture, peintures mono-composant ou bi-composant polyuréthane
Je déconseille la mono-composant, pas assez dure ou fois sec.

Les camions sont peints à la bi-composant polyuréthane.
Après avoir bien mélangé le catalyseur à la peinture, faut bien mélanger (l’idéal étant un mélangeur dans le mandrin d’une perceuse)
https://www.amazon.fr/Silverline-675185-Pale-malaxeur-galvanis%C3%A9e/dp/B000LFZ04A/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1516490844&sr=8-4&keywords=m%C3%A9langeur+peinture

La passe 1 peut se faire au rouleau ou au pistolet.
On peut diluer à 20% (diluant de même marque) ou plus selon la viscosité de la peinture et si utilisation du pistolet.

Après polymérisation (24H) on peut poncer à l’eau au pads, 180g puis 400g.
Couche 2 au rouleau si le ponçage a trop mangé la couverture, ponçage 180g / 400g
Couche 3 au pistolet si vous avez fait chez vous une cabine de peinture à l’aide de bâches transparentes et bien arrosé le sol pour fixer la poussière.
https://www.amazon.fr/ARVO-28740-Rouleau-protection-Poly%C3%A9thyl%C3%A8ne/dp/B00IEAFZRG/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1516490916&sr=8-1&keywords=bache+transparente+peinture

Pour éviter la poussière, sous les bâches, on met un radiateur électrique et on pousse à 40°.
Idéalement, on chauffe la caisse au décapeur (attention à ne pas cloquer la peinture)

L’idée, c’est le « hors poussière », plus c’est chaud, plus la polymérisation est rapide, hors poussière en 3 minutes avec le polyuréthane c’est idéal.

L’objet à peindre est suspendu par un fil et on fait tourner pour ne pas charger de trop et éviter les coulures (c’est un métier et le polyuréthane n’est pas la plus simple des peintures).

3- Les peintures auto à eau, finition au verni polyuréthane

Ce serait mon choix.
Au lieu d’attaquer à la polyuréthane après ponçage des polyesters, on fait une passe d’une couche de peinture d’apprêt (pour apprêtage des surfaces, l’apprêt…se pose avant la peinture principale)
Même étapes de ponçage 180 /400g jusqu’à l’état de surface requis et deuxième couche si besoin. Juste avant peinture à eau de couleur, on passe le 800g et le 1200g

Les peintures de carrosserie auto sont des peintures à eau, l’apprêt, la peinture à eau et le vernis doivent impérativement être achetés chez le même préparateur, les produits des différentes marquent peuvent ne pas être miscibles !

Choisissez la teinte chez le préparateur sur palette de couleur.
Même condition de mise en peinture que la polyuréthane, mais le hors poussière est plus rapide (1 minute si c’est bien chaud) et la projection plus simple, pas d’odeur etc.…
Attention à ne pas charger, c’est un peu moins sensible à la coulure mais gaffe.

Après 24H, c’est sec, on peut vernir.
Il ne peut pas y avoir d’étape de ponçage à ce niveau, la préparation s’arrete aux phases d’apprêtage.
Le préparateur vous aura vendu un verni de finition polyuréthane compatible avec la solution peinture à eau, demandez-lui une version de verni malléable pour finition par polissage (nouveau produit depuis 2016)

Après 24H, on sort la polisseuse et la pâte à polir numéro 2 (finition) pour « tendre » le verni, le résultat est magnifique, comme ce que vous pouvez voir sur les carrosseries des voitures neuves…
[url]https://www.amazon.fr/Perfect-50417-Bouteille-liquide-polissage/dp/B002WTV16E/ref=sr_1_10?s=hi&ie=UTF8&qid=1516491996&sr=1-10&keywords=pate+a+polir+de+finition
[/url]

L’OPTION DU COVERING vinyl
Il est possible également de faire une finition par covering qui consiste, au lieu de faire une mise ne peinture, de faire couvrir l’enceinte par un film plastique vinyl autocollant de nouvelle génération

Le niveau de finition est identique aux préparations précédente, mais la descente à eau peut s’arreter au 800g.

Pose par un pro, c’est moins cher que la peinture et l’effet est remarquable !

Il existe de nombreuses variantes avec des effets structures, aluminium, carbon, gold (plus vrai que nature :D )
Les films de covering sont des évolutions des produits autocollants de marquages publicitaires.
Sur les teintes clairs, attention à l’uniformité de teinte de la préparation qui peut ressortir par transparence.

La pose en DIY est une utopie, le coup de main s’apprivoise et ce n’est pas très cher au final, ce serait mon choix actuellement si je devais faire une belle paire d’enceinte.
On peut aussi rénover des enceintes via covering.
Voir ici un exemple de pose sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=kMDNtacX43A

Conclusions :
Les peintures à eau mono composant automobile, à poser au pistolet avec une finition au vernis bi-composant polyuréthane sont évidemment les plus belles (c’est le choix des Wilson Audio selon ce que j’ai pu voir)
Si vous n’avez pas le coup de patte du pistolet, le mieux est de faire la mise en peinture chez un pro, le matériel, la cabine et le coup de patte ferons la différence, demandez aussi le polissages…
Faite au mieux pour la préparation, mais proposez votre finition au carrossier pour faire valider.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation