TEST FILTRES ACTIFS DCX 2496 VS BSS FTS 366tVoici un comparatif intéressant,  2 acteurs principaux, reconnus comme des filtres actifs réputés et fabriqués en grande quantités :

Le DCX 2496 de chez Behringer

Le BSS FDS 366t

Nous allons comparer les sorties d’origines de ces appareils à l’écoute comparative au casque.

IMG_8261

Le BSS FDS 366t, une référence dans le domaine pro des filtres actifs, comptez 3000 Euros neuf (il n’est plus commercialisé) et 1000 à 2000 Euros d’occasion. Le test, via l’entrée AES numérique des filtres, est effectué à l’aide d’un boîtier Advance Acoustique à sortie numérique.

Le casque est relié en stéréo directement sur 2 AOP de sortie via les fiches XLR.

IMG_8260

Pour le test des entrées analogiques, un DAC Onkyo ha 200 fait la conversion D/A des fichiers tests HR de l’Iphone, les entrées des filtres actifs reçoivent ainsi la source la plus pure possible.

Le paramétrage est « blanc », pas de filtre de coupure ou autre, rien.

Les filtres sont attaqués en AES (entrée A numérique)

IMG_8254

Ici, les 2 compères. Rappelons que le DCX 2496 est une copie du BSS 366, cette copie a fait l’objet de quelques problèmes juridiques envers Beringher)

Le DCX 2496 vaut moins de 270 euros, le BSS FTS 366t  n’est plus produit mais il en existe beaucoup sur le marché pro d’occasion (encore entre 1000 et 2000 euros en fonction de l’état !)

Le DCX a reçu de nombreux Tweaks, en théorie, pour l’améliorer, voir les Tweaks dédié au DCX sur nos pages dédiés.

Il est intéressant de noter que les 2 appareils possèdent les mêmes DAC, sur la base des puces AK4393.

Ce test montre que le Tweak consistant par exemple à supprimer les AOP de sortie est une erreur… Nous comparerons aussi plus tard la modification de l’alimentation d’origine avec celle de Selectronic, qui elle, semble apporter un petit plus selon des tests précédents. C’est la seule amélioration qui fonctionne selon nous, celle du remplacement de l’horloge n’ayant jamais fonctionné de façon stable selon d’autres utilisateurs.

Le BSS FTS 366t est considéré par de nombreux utilisateurs comme la référence en terme de transparence, en équivalence avec les filtres les plus haut de gamme, comme certains Dolby Lake ou XTA.

Le BSS FTS 366t se situe donc parmi les tout meilleurs, sont rapport qualité prix est excellent pour ce niveau de prestation (3 000 euros neuf). C’est un produit professionnel, il est très largement utilisé en prestation chez les plus grands spécialistes en sonorisation, on le trouve même dans certains studio d’enregistrement, il est selon certains retours d’utilisateurs pros, très solide.

IMG_8227

Test de souffle avec une compression B&C DE 500 branchée en direct sur les AOP de sortie des filtres !

TEST FILTRES ACTIFS DCX 2496 VS BSS FTS 366t, les tests se sont déroulés le 9 mai 2016 et le 4 juin 2016 avec un autre BSS 366t, ces tests et portent sur 2 aspects :

  1. La qualité sonore sur l’entrée numérique, écoute en sortie d’AOP par un casque haut de gamme en 30 Ohms.
  2. La qualité sonore sur les entrées analogiques, écoute en sortie d’AOP par un casque haut de gamme en 30 Ohms.
  3. Le niveau de souffle perçu avec entrée en numérique, avec une compression branchée directement en sortie d’AOP… De grande sensibilité, la compression 1 pouce et son pavillon (une B&C DE 500) déctecterons les petits défauts, souffle, ronflettes, parasites…
  4. Le niveau de souffle perçu avec le filtre attaqué en analogique
  5. Les mêmes tests avec des niveaux très bas en entrée numérique puis en entrée analogique.

 

IMG_8250

Les tests se terminent par une écoute sur un canal en configuration finale, ampli, 1 compression 1 pouce et une petite caisse en BR avec un Tang Band 5 pouces. Les filtres actifs offrent des réglages rapides dès lors qu’ils sont maîtrises et solde facilement les problèmes principaux de mise en phase et de délais !

 

 

LES TESTS EN ENTRÉE NUMERIQUE:

  1. La qualité sonore sur l’entrée numérique, écoute en sortie d’AOP par un casque haut de gamme en 30 Ohms,

Le Iphone est réglé avec le volume à fond (il lit des fichiers HD). Sur le DCX, les gains d’entrée et de sorties sont à zéro, les diodes oranges s’allument, signe que nous sommes au mieux dans la plage d’utilisation du DAC AK4393 qui tourne à pleine résolution. Attention, il ne faut pas allumer les diodes rouges des clips, ont entends immédiatement la saturation!

Ensuite, on réduit le niveau d’entrée XLR du DCX en réduit le volume du Iphone, on compare à nouveau, pas de perte audible, on baisse encore, c’est définitivement propre, sauf à ne plus rien entendre convenablement au casque si l’on continuait à réduire !

Même test sur le BSS FDS 366t, même réglages… même résultat, on swich de l’un à l’autre, encore et encore, les yeux fermés, puis on compare avec la source pure du DAC Onkyo ha 200…

RESULTATS :

Pas de différences audibles entre les 2 modèles en écoute au casque, à pleine résolution ou avec un volume plus réduit. Comparativement au DAC Onkyo ha 200, impossible de deviner entre le DCX, le BSS FDS 366 et le DAC, quelle est la sortie utilisée. Le son est parfait, rien à redire… On peut donc dire qu’à l’écoute, le DCX à pleine résolution en entrée numérique, rivalise avec ce qu’il y a de mieux ! C’est une bonne nouvelle pour les amateurs peu fortunés…

Précisons que ce ne sont pas des tests sur la dynamique, mais seulement sur la qualité sonore perçue.

IMG_8261

Le BSS FTS 366t en test sur l’entrée numérique AES, un résultat parfait, comme l’est aussi celui de ce DCX…

On peut aussi dire que les AOP du DCX ne peuvent pas être la cible de reproches, ce n’est définitivement pas critiquable !

Le DCX testé est un modèle récent (fin 2015), peut-être y a t’il eu des améliorations sur ce modèle ?

On peut donc dire que si le DCX est connecté sur son entrée en numérique, il n’est pas utile d’utiliser un bouton de volume 6 voies pour réduire les niveaux avant les amplificateurs.

Le réglage du niveau peut avoir lieu en numérique avant le DCX, soit en branchant un PC, un Iphone ou tout ce que vous voulez d’autres. La connexion peut par exemple faire USB en sortie de PC via une carte son à sortie numérique sur RCA ou USB. Précisons que l’entrée XLR numérique de ces 2 appareils est conseillé en 110 Ohms, si le câble de liaison fait moins de 50 centimètres, une carte son avec sortie 75 Ohms conviendra aussi sans qu’il n’y ait de différence audible.

IMG_8223

Le DCX 2496 testé avec son petit Tweak sur les sorties 5 et 6 (notez les fiches RCA en remplacement des fiches XLR), cette modification est catastrophique, à ne pas faire !

Comme ce DCX a un tweak avec suppression des AOP sur les canaux 5 et 6, remplacé par petit un filtre en sortie de DAC (un petit jeu de résistance), nous essayons et comparons au passage ces sorties… nous aborderons ce sujet en bas de page…

Les tests sont ensuite effectués sur le moteur de compression pour juger du souffle sur les XLR en sortie d’AOP… Il n’y a pas de souffle audible, ni sur le DCX 2496, ni sur le FTS 366…

IMG_8228

Test de souffle, compression en directe sur les AOP de sortie du filtre actif

 

 

 

 

TEST 2 sur entrées ANALOGIQUES,  DCX 2496: Nous comparons la qualité sonore en entrée analogique, écoute en sortie d’AOP par un casque haut de gamme en 30 Ohms.

Le DCX 2496: problème, sur ses entrées analogiques, ce DCX demande à être poussé en entrée et en sortie, +4 de gain en entrée, + 5 en sortie pour retrouver le même niveau sonore en sortie d’AOP que le niveau que nous avions sur l’entrée numérique, c’est une grande surprise de trouver une telle différence de niveau de gain entre analogique et numérique !

IMG_8263

Le DCX sur ses entrées analogiques, il est sensible au niveau d’entrée auquel il est attaqué, il demande à être attaqué avec un niveau élevée sur ses entrées analogiques

Les LEDS ne réagissent pas de la même façon qu’en numérique et il faut encore pousser le gain pour allumer 3 diodes, nous sommes loin des diodes oranges que nous visions pour la pleine résolution en numérique… La gestion des gains n’a rien à voir, on a l’impression que ce n’est plus le même appareil depuis que nous sommes sur les entrées analogiques.

IMG_8264

En analogique sur le DCX, le gain doit être poussé fort, ici +11dB !

 

 

 

 

 

 

Par contre, autre surprise, la qualité d’écoute avec ce niveau d’entrée très poussée en analogique est parfaite, pas de souffle au casque, on compare avec la sortie du DAC avec le switch, difficile de trouver une différence… (tests du 9 mai)

On baisse donc le niveau d’entrée en réduisant sur le volume de sortie du DAC Onkyo et on pousse encore le gain sur le DCX, ça reste propre… On descends encore sur le DAC, plus de diode verte allumée, pourtant la sortie analogique du DAC sort encore un signal élevé lorsque l’on switch au casque… Il y a un soucis, si l’on baisse encore le niveau du DAC, nous craignions une réelle perte de qualité… Comment fait-on si l’attaque analogique du DCX s’effectue avec un pré-ampli dont le volume se règle avant le DCX ?

IMG_8265

Le gain pour ce test est poussé de partout

Nous branchons donc le DCX sur un ampli ou le casque est maintenant branché, le volume du DAC Onkyo en entrée de DCX est réduit et on monte le son en tournant l’atténuateur de l’ampli vers le haut, puis on pousse le volume du DAC Onkyo en réduisant celui de l’ampli…La différence de qualité est alors assez nette, dès lors que les diodes du DCX ne s’allument pour cause d’un niveau d’entrée trop faible, le son est dégradé… Dès que l’on monte le niveau en entrée de DCX et que l’on compense par réduction de l’atténuateur sur l’ampli, le DCX retrouve son panache !

IMG_8230

Branchement pour tests des gains et niveau sur un ampli T amp 400 de chez Thomann, à gain réglable…

Conclusion, la plage d’utilisation du gain d’entrée du DCX est limitée en analogique, la chaîne des gains doit être réglée avec un niveau élevée à l’entrée du DCX, avec 2 ou 3 diodes verte allumées sur les témoins de sortie, dès lorsque vous quittez ce niveau en réduisant le volume d’un pré-ampli par exemple, vous perdez en qualité…

En analogique, le DCX est sensible au niveau du gain d’entrée auquel il est attaqué, il demande un niveau élevée sur ses entrées analogiques et en plus, il faut monter les gains d’entrées et de sorties… dès lors, il est fantastique !

Conclusion pour le DCX sur entrée analogique, le réglage du volume en entrée est fondamental. Il est le bon appareil si il est utilisé avec un réglage cible élevée d’entrée qui restera identique, par exemple un Home Cinéma dédié dont la cible SPL sera fixe ou relativement limitée.

Une plage de réglage de volume d’entrée limité n’est pas très grave, il suffit de compenser par réduction des atténuateurs sur les amplis de puissances se trouvant derrière le DCX et de considérer que le réglage pour un son optimum ne sera atténuable que de quelques dB en entrée pour un son optimum, si par exemple il est utilisé avec un ampli Home Cinéma multi-canaux dans un montage à filtrage et amplification active, exigeant une liaison hélas encore analogique…

Les résultats d’un tel montage à niveau faible niveau seront médiocres, mais proportionnellement bon au fur et a mesure que le volume du préamp, donc le niveau d’entrée du DCX sera élevé.

 

 

TEST 2 sur entrées ANALOGIQUES, Le BSS FDS 366t : sur ses entrées analogiques, le niveau de sortie du BSS est très élevé, du même niveau que sur l’entrée numérique, cela n’a rien de comparable avec le DCX…

TEST FILTRES ACTIFS DCX 2496 VS BSS FTS 366t

Les entrées analogiques du BSS FTS 366t sont moins sensibles aux niveau des entrées que le DCX

Du coup, le niveau de sortie du préampli peut être faible, ça continue à fonctionner…

Lors des premiers tests du BSS FDS 366 le 9 mai 2016, il y avait une légère ronflette et il n’y a pas besoin de switcher sur le DAC pour chercher la moindre comparaison sonore, nous étions assez loin du DCX en mode analogique !

Nous pensions qu’il s’agissait d’un problème sur le filtre actif et avons demandé à nos amis de chez Audiolite (un très gros prestataire Breton situé à Landerneau, Les vieilles charrues, Stade de France etc..)

IMG_9425

Nous voici donc avec 2 BSS 366… Les tests comparatifs peuvent continuer…

 

Nous connections à nouveau les entrées analogiques du nouveau BSS 366 aux sorties RCA du DAC, surprise… même problème qu’avec le premier filtre… Le BSS n’aime peut être pas les sorties analogiques RCA asymétriques ?

Nous allons donc utiliser le premier filtre actif BSS et s’en servir de DAC, une fois attaqué en AES (numérique) nous pourrons récupérer la sortie analogique en symétrique afin de comprendre… et de la comparer avec les RCA asymétriques…
C’est bien cela ! En entrée symétrique, c’est parfait, le BSS pose problème si la chaîne de connexion n’est pas symétrique, l’utilisation de RCA dans le montage est donc à proscrire, ce qui élimine beaucoup d’appareils dit HiFi dont les sorties sont en RCA (sortie des amplis Home Cinéma etc…)

En connectant d’autres XLR sur un autre jeu de sortie du premier filtre BSS attaqué en numérique, nous avons la possibilité de comparer directement ce filtre en analogique puis en numérique par simple switch…

Le verdict : en analogique symétrique, ce filtre est fantastique, la différence existe avec l’entrée numérique AES mais elle est minime, il faut être très concentré pour deviner en test ABX, mais, grâce au casque de référence utilisé pour ce test, on trouve un peu plus de souffle dans les espaces des attaques à très forte dynamique (intro de The Radio Dept, plage Occuped), sur Christine and the Queen, plage Christine, on se trompe 2 fois sur 3 en ABX, c’est donc une différence minime.

Sur le morceau en prise de son « full numérique » de Azealia Banks, titre 212, on note une netteté sensiblement plus franche des attaques, mais on est dans le micro détail !

IMG_9420

Grâce à notre mallette à câbles, nous avons ce qu’il faut pour tout connecter, jack 3.5 sur XLR mâle ou femelle, RCA etc…

Le bilan du BSS FDS 366 t: en numérique comme en analogique, c’est la référence, il est possible d’avoir aussi bien, mais c’est plus cher !

Ce filtre est une des références en IIR, on comprends pourquoi il est utilisé par les plus gros prestataires en concert, mais aussi en studio ou sur les installations Home Cinéma ou HiFi de quelques privilégiés…

Par contre, ce filtre supporte mal d’être attaqué en asymétrique (entrée sur RCA côté pré-amplificateur)

Pour les amateurs de Home-Cinéma, souhaitant brancher un filtre actif sur les RCA, ce n’est pas le bon filtre… Il lui faudra donc un pré-amplificateur à sortie pro en XLR (symétrique).

Nous n’avons pas testé de désymétrisateurs présent sur le marché, c’est peut être une autre solution, mais tant qu’à faire, autant être sérieux et prendre un pré-ampli haut de gamme, nous avons vu il y a peu, chez Cobrason à Paris, un pré-ampli Yamaha 5100 full XLR pour 990 euros !!!

Voir notre article sur les pré-amplificateurs à sortie symétriques.

 

 

TEST DU DCX 2496 en analogique avec entrées full symétrique

Nous allons maintenant tester (le 4 juin 2016) à nouveau le DCX entrées XLR, en RCA, il était nettement meilleur que le BSS FDS 366 sur RCA… Pour ce test, les réglages sont optimisés pour assurer un bon « quantize » au convertisseurs N/A, les diodes oranges clignotent sur les sorties du DCX, comme le montre cette vidéo.

 

C’est sensiblement mieux qu’avec les RCA, mais lorsque l’on compare, comme précédement par switch avec l’AES du BSS 366, on note un léger moins bien pour la partie analogique du DCX, un léger souffle dans les espaces des attaques à très forte dynamique (intro de The Radio Dept, plage Occuped), l’effet est plus fort que sur le BSS sur cette même intro, on ressent comme un effet de compresseur anti-souffle, mais encore une fois, nous sommes à des niveaux d’exigences stratosphérique et nous parlons là de détails difficilement audibles. Sur Christine and the Queen « Christine », les différences sont sensiblement audible également.

Maintenant, nous réduisons le niveaux des entrées analogiques du DCX et recommençons les tests, comme nous l’avions fait précédemment avec les entrées RCA, même soucis, lorsque l’on rattrape le gains manquant par amplification, on note que le DCX est moins bon, en ABX nous sommes à 10 sur 10 de détection des différences, pas de confusion possible avec l’entrée AES du BSS qui sert de référence comparative.

 

CONCLUSIONS DES TESTS :

En entrée numérique, pour une utilisation pure HiFi STéréo en 2 canaux, le BSS FDS 366 et et DCX font jeu égal, même avec un niveau d’entrée plus faible sur l’entrée AES du DCX, cela fonctionne merveilleusement bien et il est compliqué de dire que le BSS est devant avec un niveau de quantize plus faible.

Les 2 appareils peuvent donc s’utiliser avec un niveau de réglage du volume en numérique sans que la qualité ne soit détériorée à faible niveau. Les systèmes de réglages de niveaux en aval de ces filtres actifs sont donc simplement INUTILES, les potentiomètres 6 entrées ne servent à rien et c’est tant mieux !

IMG_9425

 

Pour une utilisation Home-Cinéma, en application multi-canaux, un pré-amplificateur est obligatoire pour décoder les différents formats, l’entrée du filtre actif ne peut s’effectuer qu’en analogique.

A ce jeu, le BSS FDS 366 t sera la référence, à condition de l’attaquer en symétrique (fiche XLR en sortie de pré-ampli).

Si le pré-ampli ne possède que des RCA, le BSS 366 n’est pas le bon appareil, il faudra lui préférer le DCX 2496.

Le DCX 2496 est un excellent appareil sur ses entrées analogiques, il tolère bien les sorties RCA des pré-amplificateurs plus basiques, mais sa qualité se dégrade dès lors que le niveau d’entrée devient faible…

L’astuce consistera simplement à définir un niveau d’utilisation SPL cible par le réglage des niveaux des potentiomètres des différents amplis et de faire l’impasse sur une qualité sans faille aux niveaux SPL faibles…

 

Pour finir, la qualité de construction n’est pas comparable entre les 2 appareils, encore heureux, vue la différence de prix ! Il est possible et même assez souvent constaté, que le DCX tombe parfois en panne, c’est un peu aussi pour cette raison qu’il n’est pas utilisé par les très gros prestataires en concert ou en studio, contrairement au BSS FDS 366, mais il est 10 fois moins cher !!!

IMG_9429

Les 2 BSS FDS 366 de test sont ouvert, il y a une version T qui integre la mise à jour logiciel du filtre NTM, dont la pente maximale est de 52 dB/octave, le maximum pour des filtres IIR.

Il faut noter que le BSS FDS 366 et le DCX 2496 se chaînent par références identiques pour passer de 6 à 12 canaux (il n’est pas possible de mixer un DCX avec un BSS ou autre).

Vous pouvez donc ajouter autant de filtres actifs que de voies à filtrer, par exemple, 2 DCX 2496 offrent 12 sorties et permettent de passer les 2 frontales et la voies centrale en 3 voies (soit 9 canaux), les 3 canaux restant permettant de gérer un bass management (filtrage actif des SUB et mix des infra des frontales vers le SUB, soit LFE + infra frontales et centrales sur les modules de subwoofers…)

1 seul DCX permet de gérer 3 enceintes 2 voies, soit les 2 frontales et la centrale ou les 2 frontales et un SUB… ce qui est un gain extraordinaire par rapport à un système passif, en terme de qualité, de réglages, de mise en phase, de délais et de puissance !

En fait, pour un système HiFi ou Home Cinéma, lorsque vous voulez passer à de la grande qualité, le filtrage actif est la seule solution.

 

IMG_9428

Les jeux de câbles spéciaux, adaptés aux tests au casques, ils permettent les tests en sortie d’AOP, permettant d’isoler le test au filtre actif, sans passer par l’amplificateur…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article en lien avec cette page : TEST modifications filtre DCX 2496

Le DCX a reçu de nombreux Tweaks pour tenter de l’améliorer, voir les Tweaks dédiés au DCX sur nos pages.

Ce test montre que le Tweak consistant par exemple à supprimer les AOP de sortie est pour nous, une grossière erreur…

Evidemment, sans les AOP de sortie, il n’y à pas le même niveau à la sortie…. – 10dB environ…

Le but de ce Tweak consistait à supprimer les AOP, considéré par certains, de mauvaises qualités, ou peut-être moins bon que d’autres, mais moins bons dans quelles proportions ? Sommes nous dans des proportions audibles ?

Le but principal de la suppression des AOP de sortie était, pensons-nous, d’adapter le DCX à un niveau de sortie faible, celui du standard HiFi, permettant de le rendre compatible aux amplis HiFi  dont les forts gains d’entrées seraient à saturation avec +4 dBu …

Rappelons les différences de niveau entre les 2 univers, HiFi et Pro:

  • niveau de sortie pro du DCX d’origine sur XLR : +4 dBu soit 1,23 V efficace, en symétrique
  • niveau d’entrée d’un ampli Hifi : -10 dBV soit 316 mV efficace en asymétrique

Il est vrai que sans les AOP de sortie, il y a une perte d’environ 10 dB et que cela permettait de d’adapter  le niveau de sortie du DCX au niveau Hifi, c’est quand même exceptionnel que le DAC supporte la connexion quasi directe aux entrées d’amplis, il n’est pas certain que le constructeur de la puce AK4393, Asahi Kasei Microsystems, garantisse ce produit pour cette utilisation directe, mais dans le Tweak, tout est permis, alors, si c’est mieux, pourquoi pas en effet !

Mais les amplis HiFi sont-ils les meilleurs, sont-il assez bons pour compenser un tel écart de gains ? Est-il mieux d’amplifier par les AOP du DCX ou d’amplifier par un ampli HiFi ? On comprends que le mot HiFi fasse dire, que la réputation moyenne des AOP du DCX conduise à faire ce raccourci.

C’est sans compter sur une troisième option, miser sur la qualité des amplis pro, cette hypothèse n’avait peut etre pas été émise…

Comparons donc le résultat, un ampli HiFi sur les RCA sans AOP du DCX sur lequel nous branchons le casque.

Puis un ampli Pro, sur les XLR d’origine du DCX, sur cet ampli en class AB, nous réglons le gain à -26dB (hé oui, sur les amplis pro, c’est possible) on vous l’accorde, on triche un peu, mais seul le résultat compte…

Branchons le casque en sortie d’ampli et comparons… Inutile de comparer longtemps, la chaîne des gains AOP du DCX sur ampli pro à -26 dB coupe tout suspense, zéro souffle et un son comparable au DAC Onkyo en direct…

Sur le système sans AOP et RCA sur ampli HiFi (un Pionner class AB de HC de qualité), c’est aussi assez propre, mais ça souffle terriblement !!! alors on jour avec les gains, on pousse sur le DCX et on réduit l’atténuateur de l’ampli Hifi, rien ne change, peur importe ou l’on trouve le gain, le souffle est présnt à même niveau…

 

CONCLUSION: Il ne faut donc pas supprimer les AOP du DCX et conserver le niveau élevé des AOP pour attaquer des amplificateurs dit PRO dont le gain réglables, il n’y a pas photo en terme de qualité à l’arrivée !

Rappelons que les problèmes de souffle dont se plaignent certains utilisateurs sur ce type d’appareils est très souvent dus à la mauvaise gestion des gains dans la chaîne, amplifier au bon endroit et avec le bon composant est l’élément clé !

L’utilisation de ces filtres actifs pros (sans Tweaks, donc avec les AOP de sorties en place) doit se faire vers des amplis professionnels, donc en symétrique, avec des gains d’entrée au niveau pro…

Certains amplis pro proposent des réglages de gains d’entrées faibles (26dB), c’est cette association d’un fort niveau de sortie avec AOP et entrée en ampli avec un gain faible qui limite le souffle (à 26dB, même avec un DCX, il n’y à pas de souffle dans une compression, même si elle fait 120 dB de rendement…)

La suppression des AOP de sortie génère du souffle car les sorties sont trop faiblement amplifiées, le volume de l’ampli et son gain général est alors beaucoup plus élevé, générant ainsi beaucoup de souffle !!!

Sur les autres Tweaks du DCX:

Nous comparerons aussi plus tard la modification de l’alimentation d’origine avec celle de Selectronic, qui elle, apporterait un petit plus selon des tests précédents. C’est la seul amélioration qui fonctionnerait avec une amélioration sensible. Celle du remplacement de l’horloge n’ayant jamais fonctionné de façon stable selon d’autres utilisateurs.



DCX 2496, petites astuces de réglages:

IMG_8256

Dans le cadre d’une utilisation avec une compression 1 pouce, il est facile de flatter l’extrême aigu à l’aide de l’égaliser intégré par une forte monté de + 10dB à partir de 16 ou 17kHz.

 

TEST FILTRES ACTIFS DCX 2496 VS BSS FTS 366t

Ces filtres actifs permettent, entre autre de régler de nombreux paramètres essentiels, voies par voies et possèdes 6 canaux assignables.

 

IMG_8258

Ici, la facilité de l’interface du DCX, réglage de filtrage

 

 

 

Posted by Jean-Marc Siou

2 Thoughts on “TESTS FILTRES ACTIFS DCX 2496 VS BSS FDS 366t

  1. Pingback: TEST modification filtre DCX 2496 - HiFi-STereo.fr, conception, enceinte audiophile DIY active, DAC, amplificateur et acoustique

  2. Pingback: filtre actif Behringer DCX 2496, BSS 386, DBX, lake, DIY, tweak

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation