Les AMPLIFICATEUR HIFI – HOME CINEMA

Comme le montre la vidéo générale sur un système audio, l’amplificateur doit augmenter le signal de la source audio, trop faible pour alimenter directement les bobines des haut parleurs.

Dans les amplificateurs modernes si vous avez des entrées numériques, vous avez un DAC, c’est un décodeur qui transforme les données Numériques en données Analogiques, simplement en courant électrique restant à amplifier. Ces amplificateurs sont des « intégrés », ils intègrent plusieurs maillons de la chaîne.

Si votre amplificateur intégré n’a pas de sortie « pré-ampli » permettant « d’attaquer » les blocs amplificateurs en direct, son recyclage dans un nouveau système sera compliqué, sauf dans le cas de certains ampli moderne « home cinéma ».

En ouvrant le capot d’un intégré HiFi ou Home Cinema ou , il est assez facile de trouver les entrés du bloc d’amplis, faites vous aider par un électronicien (votre réparateur TV ne sera pas long à vous montrer ou sont les bornes d’entrées)

AMPLIFICATEUR HIFI - HOME CINEMA

AMPLIFICATEUR HIFI – HOME CINEMA

Dans un ampli conventionnel, il n’y à pas de DAC ou de pré-ampli analogique, c’est donc un appareil assez simple.

On y trouve une alimentation qui fourni les condensateurs d’alimentations, ils stockent le courant qu’ils débitent aux Amplificateurs OPératinels (AOP) en fonction des pics de courant demandés.

Le sujet des amplificateurs est vaste, il est fort bien traité  sur Wiki si plus de détails vous intéresse.

 

Les différentes Alimentations

Pour entrer plus dans le détail, les alimentations des amplis transforment le courant du secteur 220V alternatif en un courant continu, soit par un transformateur (du fil de cuivre embobiné donc lourd), soit par une alimentation dite « à découpage », plus légère et moins chère …

Ces 2 types d’alimentations fonctionnent parfaitement.

Certains audiophiles pensent que le transformateur toroïdal présente moins de risque de parasites sur des hauts parleurs à « haut rendements » qu’une alimentation à découpage, par exemple sur des chambres de compression d’un système pavillonné.

On constate que les nouvelles alimentations à découpage ne présentent plus ces problèmes. Les alimentations à découpages sont aujourd’hui les meilleures, elle délivrent plus de courant instantanées, elles sont employées dans la majeure partie des amplificateurs récents dans les gammes professionnelles.

 

Les condensateurs d’alimentations

Les condensateurs d’alimentations sont importants, ils ont un rôle de tampon et stockent le courant qu’ils peuvent délivrer instantanément à la section amplificatrice qui doit jamais manquer de courant pour garder un signal propre en sortie dans les pics de demandes.

On retrouve sur les gros amplis pour les SUB ou les INFRABASS, des valeurs souvent supérieurs à 10000 µF (microFarad)

 

Amplis à tubes ou à transistor?

Il existe plusieurs types d’amplificateurs, les amplis à lampes (ou à tube) et les amplis à transistor.

Les différences entre amplis à lampe et amplis à transistors restent un éternel sujet, chaque partisans restant accrochés à ses convictions.

En réalité, si des écarts peuvent subsister, on ne sait pas bien en faveur de quelle technologie, le sujet d’une amélioration n’est pas là…(voir le sujet « les mythes de l’audio« )

Les amplis à lampes doivent chauffer longtemps, ceux à transistor aussi mais sont déjà très performants après quelques secondes…

Choisir son amplificateur à transistor et les fréquences que cet ampli devra traiter est le vrai sujet.

 

Gain et atténuation sur les amplificateurs dit « de puissances »

Il ne pas confondre le gain et l’atténuation, beaucoup confondent les 2 points.

En cas d’utilisation d’un filtre actif, le réglage des niveaux entre voies doit s’effectuer exclusivement par le réglage du gain, c’est complètement primordial, surtout sur les voies d’aigu (au dessus de 1500Hz).

L’amplificateur destiné à amplifier une chambre de compression ou un tweeter, doit avoir un gain réduit en entrée, 26 dB est une bonne valeur. Il faut donc faire le choix d’un ampli avec réglage de gain à l’entrée (généralement par un bouton avec 3 positions, 26 / 30 ou 32 dB) comme le propose par exemple les amplis Ram Audio sur les séries S

De nombreux amateurs de systèmes pavillonnés « Haut Rendement » on du » souffle » dans leurs compressions d’aigus car la mise à niveau des voies est réalisées par « atténuation » au lieu d’être faite par le niveau de gain d’entrée de l’amplificateur !

Pour ne pas avoir de souffle dans les voies aigus, le gain doit être faible et l’atténuation peu sollicitée afin de compenser les écarts de rendements des HP.

Consultez la page dédiée aux réglages des niveaux entre voies pour voir les solutions de réglages possibles.

 

Les Classes d’amplifications

Il existe de nombreuses classes dans les amplifications.

Les classes A, ou T sont les plus performantes, elles sont utilisées pour les aigus :

Comme nous avons besoin, pour les fréquences médiums et hautes, d’amplificateurs affichant des distorsions plus faibles que celle de la class D et comme la puissance demandée pour reproduire des sons supérieurs à 100Hz est plus faible, la class A, AB ou T est indiquée.

 

Les amplificateurs modernes « à transistor » dans les classes nommées AB ou H, modulent les changements de classes pour optimiser la qualité à la puissance en temps réel.

Par exemple, un RAM Audio class H 4 tier propose ce qui se fait de mieux en ce moment en terme de rapport entre le rendement et la distorsion, il travail en équivalence d’un classe A lorsqu’il est peu sollicité, puis voit sa distorsion augmenter sensiblement lorsque la demande devient plus forte.

amplis ram audio class H

Ram audio propose des amplificateurs class H de la meilleure qualité, alimentation à découpage, quantité de courant disponible énorme, réglage des gains d’entrée et même carte additionnelle DSP pour filtrage actif FIR, interfacé à un ordinateur… Entrée numérique AES etc…

Les bons amplificateurs des gammes Home Cinéma en class AB et ceux des gammes professionnels en class H, n’ont rien à envier aux amplificateurs à tube, de plus, ils sont fiables !

En fonction de la demande en courant, l’amplificateur optimise la distortion à faible volume, avec ces systèmes variables, vous avez en permanence la distorsion l aplus faible en rapport avec les puissances de sortie, soit peu de puissance avec une grande qualité, soit beaucoup de puissance avec un peu moins de qualité.

Les amplis de class AB, fonctionnent aussi sur sur système variable, passant de la classe A à la classe B en fonction de la demande.

A noter aussi la classe T, comparable à la class AB (les excellent Tripath sur un schéma propriétaire).

 

Classe D ou H pour le grave

Les alimentations à découpages conviendrons sur les graves et infragraves car le rendement doit primer sur la distorsion qu’il n’est plus possible d’éviter dans ces puissances. La distorsion n’est pas importante dans le grave, elle est inaudible sous les 300Hz avec un amplis de class D ou H à fort niveau.

 

Dans le Haut de gamme il y a les Ram Audio qui, avec leurs fonctions d’assignation de puissance par voies, permettent avec un seul amplis, de couvrir jusqu’à 4 sorties différentes ! De plus, les gains sont réglables.

Les Yamaha des séries P et XP sont aussi appréciés, mais l’offre la plus probante en terme de prix avec une qualité malgré tout convenable vient peut-être d’Allemagne car un gros revendeur à fait construire en Asie, une gamme d’amplis class D, assez proche dans l’architecture d’une marque réputée, il s’agit du T Amp proline 3000, à transformateur torique, d’un poids de 37 kilos pour 2X1400 watts AES sous 4 Ohms, 10000 µF de condensateur d’alimentation, et à moins de 700 euros…

De nombreux autres amplificateurs conviennent, dans les amplificateurs moderne et de marque, il n’y à plus grand chose de mauvais, il faut bien s’assurer d’être :

  • En classe A, AB, T ou H pour les médiums et aigus et idéalement de trouver une solution pour le réglage du gain.
  • D’avoir le courant immédiat nécessaire à l’amplification des voies de grave et des subs afin de passer les impacts, pour cela, il faut beaucoup de Watts.

 

 

Posted by Jean-Marc Siou

 

7 Thoughts on “AMPLIFICATEUR HIFI – HOME CINEMA

  1. Pingback: AMÉLIORER votre système | HiFi-STereo.fr

  2. Pingback: HAUT PARLEUR | HiFi-STereo.fr

  3. Pingback: CHOIX HAUT PARLEURS | HiFi-STereo.fr

  4. Pingback: FILTRES PASSIFS | HiFi-STereo.fr

  5. Pingback: HiFi ou home cinema difference

  6. Pingback: selection-electroniques-hifi-HC

  7. Pingback: reglage des gains ampli HC et filtre actif a niveau pro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation